Le concept de l’atelier boutique, une solution pour revitaliser nos centres villes ?

Bien qu’étant la 7° ville de France, Montpellier n’échappe pas au débat national sur la revitalisation des centres villes. En effet, le constat est alarmant, partout en France, de nombreuses villes vivent une profonde crise du commerce de proximité. La réflexion s’organise, mais chacun des territoires ayant sa propre histoire, chaque ville doit répondre de manière adaptée à la situation. Cependant, au fil des échanges, certaines bonnes pratiques émergent, la plupart produites et relayées par des association d’élus et de professionnels comme Centre-ville en mouvement, l’Institut pour la Ville et le Commerce ou la Fédération nationale de l’habillementL’atelier boutique est l’une des pistes souvent évoquée, différentes enquêtes confirmant l’attrait grandissant du consommateur (millennial ou pas) pour les expériences concrètes en boutique et le made in local (lire aussi l’article à ce sujet). 

Montpellier, un centre historique en pleine mutation.

Ces quinze dernières années, le centre historique de Montpellier a vécu de profondes mutations avec notamment l’extension de sa zone piétonne et l’arrivée du tramway. Tout cela a modifié notablement les habitudes de consommation, d’autant plus accentuées par de longues périodes de travaux de réaménagement.

A ce titre, l’exemple du boulevard du Jeu de Paume est particulièrement intéressant à observer. Cet axe central qui accueillait il y a encore 10 ans un flux discontinu de voitures est maintenant devenu un vaste espace public où règne piétons, cyclistes et autres tramways. Depuis les toutes premières réflexions, la stratégie de la municipalité s’appuyait sur une requalification dite de « standing » en souhaitant accueillir des enseignes haut-de-gamme et luxes. Cependant, hormis l’arrivée en 2013 de Nespresso, aucune autre locomotive d’envergure nationale ou internationale n’a ouvert ses portes sur ce boulevard. Finalement, petit à petit ce sont installés des commerçants indépendants et quelques franchisés. Le flux commercial reste encore faible mais l’installation de nouvelles halles fin 2018 et les réaménagements de deux rues commerçantes adjacentes, donnent de l’espoir aux commerçants qui ont su résister jusqu’à présent.

Boulevard du Jeu de Paume

Montpellier, boulevard du Jeu de Paume (octobre 2017).

L’AteLiées, l’exemple d’une initiative made in Montpellier !

En plein centre-ville de Montpellier, dans une rue perpendiculaire au boulevard du Jeu de Paume, un atelier boutique de 350 m2 a ouvert ses portes au mois de septembre 2017. Ce projet est né de la volonté commune de Carole Akdogan, verrier fondeur de profession et d’Angéline Clermont maître verrier de son côté. Début 2017, elles entament les démarches pour enfin ouvrir le lieu qui répond à leurs attentes et à celles de créateurs, artisans d’art et autres artistes qu’elles croisent au fil de leurs parcours professionnels. Toutes les deux fondent l’APARe (les plus qu’Ateliers PARtagés), la structure associative permettant de gérer la location du futur local de L’AteLiées.

L'AteLiées - Montpellier

Boutique et ateliers partagés – 8 bis rue André Michel – Montpellier

Un vrai parcours de combattantEs !

Un tel projet porté par une association et d’autant plus par des femmes, s’est révélé parfois complexe à défendre face aux différents interlocuteurs, notamment les bailleurs commerciaux. Mais le solide financement en fond propre et la détermination de ses deux entrepreuneuses ont finalement convaincu les propriétaires du local tant convoité. Une fois la location signée, tous les espaces disponibles ont été loués en quelques jours, preuve que la démarche était bien pertinente.

Au-delà d’un simple atelier boutique, l‘AteLiées c’est aussi l’art de travailler ensemble, de croiser les compétences, de mutualiser les moyens et finalement rompre l’isolement que ces activités imposent.

Un lieu hybride organisé autour de cinq espaces / fonctions :
  • Neuf ateliers professionnels :
     – Carole Akdogan : métier d’Art, verrier Fondeur.

    – Angéline Clermont : maître verrier, création et restauration de vitraux / Initiation vitrail.
    – Caroline Perrin / Na! : métier d’art, céramiste, objets, vaisselle et bijoux en porcelaine.
    –  Florence Perrin Palumbo / Un Chat sur le Toit : créations textiles, accessoires de mode et pour la maison à partir de textiles vintages et recyclés.
    – Bagpack’Art : créations de sacs, pochettes et accessoires en cuir recyclé.
    – GEORGIA : création de bijoux contemporains en argent massif et pierres semi-précieuses pour femmes et hommes.
    – Laure Jaudon : artiste plasticienne
    – Sonia Bazantay : artiste et designer
    – Sculpaper Azael Evaristo : créateur, sculptures papier et origami.

  • Une boutique avec les productions des ateliers mais également une sélection éphémère d’artisans ou de marques invités. La boutique règle ainsi la problématique de la diffusion, permettant aux artisans de vendre en direct et de limiter les couteux déplacements sur les marchés et les salons.
  • Plusieurs espaces de co-working disponibles à la carte (actuellement un espace occupé par Marie-Noëlle Würm, dessinatrice et illustratrice)
  • Une offre de cours et de stages d’initiation pour le grand public.
  • Un espace pour organiser les RDV B to B et rencontrer les clients pour les commandes sur-mesure et personnalisées.
Les projets à venir :
  • Communiquer davantage et travailler notamment l’identité visuelle du lieu.
  • Etablir des partenariats pour augmenter la visibilité.
  • Accueillir un laboratoire d’expérimentation pour les jeunes créateurs (en partenariat avec la structure d’accompagnement Context’Art).
  • Installer un studio photo spécialement adapté au e-commerce.

 

D’autres initiatives à suivre à Montpellier…

Toujours en centre-ville, autour de la Place de la Canourgue, l’Atelier 217 est un collectif d’artisans créateurs fondé en 2014 sous l’impulsion de la créatrice de mode Caroline Bouvier. L’association a pour objectif de mettre en lumière des métiers méconnus ainsi que d’offrir une plus grande visibilité à des artisans oeuvrant sur le  grand Montpellier. La vie du collectif s’organise autour de moments d’échanges interprofessionnels mais aussi en s’adressant au grand public au travers de boutiques éphémères et d’événements.

A la sortie de la ville, sur la route des plages, le Marché du Lez est un vrai village créatif où l’on peut trouver commerces, brocanteurs, restaurants, startups, marchés des créateurs, expositions… tout cela dans une ambiance bohème mais connectée !

 Retrouver un certain équilibre dans la ville !

Des commerces animés autour de propositions créatives et innovantes peuvent être des leviers de re-dynamisation pour des artères commerciales dévitalisées, et inciter ainsi les grandes enseignes à reconsidérer leur choix d’implantation. Le consommateur (millénial ou pas) se rend désormais en boutique pour vivre une expérience concrète et pour passer « un bon moment ». L’atelier boutique en intégrant toutefois une approche digitale du commerce, est tout à fait en phase avec les nouvelles habitudes de consommation.

Plus d’information sur l’Ateliée :

Carole Akdogan 
Cofondatrice et présidente de l’association l’APARe (les plus qu’Ateliers PARtagés).
8 bis rue André Michel, 34000 Montpellier.
Highlights info row image 06 64 52 17 02
Retrouvez l’actualité de l’AteLiées sur les réseaux sociaux : FacebookInstagram

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s