Visite de l’Atelier TUFFERY à FLorac

Vendredi 12 juillet 2019, Myriam et Julien TUFFERY nous ont accueilli dans leur atelier à Florac. 

Le plus ancien atelier français de jeans encore en activité vit depuis quelques années un véritable renouveau. Le fruit d’un beau travail conjointement porté par les deux dernières générations de la famille TUFFERY. Continuer à lire … « Visite de l’Atelier TUFFERY à FLorac »

Le Sac du Berger, un atelier traditionnel doté d’une vision moderne des savoir-faire aveyronnais

Fondé dans l’Aveyron en 1980 par Jean-Pierre Romiguier, Le Sac du Berger c’est aujourd’hui une belle entreprise qui réalise un C.A de 700 000 euros, animée par la volonté d’une dizaine de salariés aux profils très complémentaires.

Fondé dans l’Aveyron en 1980 par Jean-Pierre Romiguier, Le Sac du Berger est aujourd’hui une belle entreprise qui réalise un C.A de 700 000 euros et qui emploie une dizaine de salariés. Continuer à lire … « Le Sac du Berger, un atelier traditionnel doté d’une vision moderne des savoir-faire aveyronnais »

Revitaliser les centres des villes moyennes, une cause perdue ?

La lutte contre la désertification commerciale s’organise donc un peu partout en France, les élus et les acteurs économiques essayant de trouver des solutions adaptées à chaque territoire. La preuve par l’exemple, avec Frontignan dans l’Héraut, où la municipalité et un collectif  d’artisans d’art ne manquent pas d’idées pour réveiller le coeur de la ville !

Départ des grandes enseignes, taux de vacance commerciale en constante progression, déménagement des établissements publics en périphérie, logements vacants… la vie n’est pas simple pour les commerçants des centres-villes ! D’autant plus pour les communes de moins de 100 000 habitants qui, à quelques rares exceptions près, ont entre 10% et 20% de leurs locaux commerciaux inoccupés (sources PROCOS, Fédération représentative du commerce spécialisé). La lutte contre la désertification commerciale s’organise donc un peu partout en France, les élus et les acteurs économiques tentant de trouver des solutions adaptées à chaque territoire. La preuve par l’exemple, avec Frontignan dans l’Héraut, où la municipalité et un collectif  d’artisans d’art ne manquent pas d’idées pour réveiller le coeur de la ville ! Continuer à lire … « Revitaliser les centres des villes moyennes, une cause perdue ? »

Le concept de l’atelier boutique, une solution pour revitaliser nos centres villes ?

Bien qu’étant la 7° ville de France, Montpellier n’échappe pas au débat national sur la revitalisation des centres villes. En effet, le constat est alarmant. Partout en France, de nombreuses villes , vivent une profonde crise du commerce de proximité. La réflexion s’organise, mais chacun des territoires ayant sa propre histoire, chaque ville doit répondre de manière adaptée.

Bien qu’étant la 7° ville de France, Montpellier n’échappe pas au débat national sur la revitalisation des centres villes. En effet, le constat est alarmant, partout en France, de nombreuses villes vivent une profonde crise du commerce de proximité. La réflexion s’organise, mais chacun des territoires ayant sa propre histoire, chaque ville doit répondre de manière adaptée à la situation. Cependant, au fil des échanges, certaines bonnes pratiques émergent, la plupart produites et relayées par des association d’élus et de professionnels comme Centre-ville en mouvement, l’Institut pour la Ville et le Commerce ou la Fédération nationale de l’habillementL’atelier boutique est l’une des pistes souvent évoquée, différentes enquêtes confirmant l’attrait grandissant du consommateur (millennial ou pas) pour les expériences concrètes en boutique et le made in local (lire aussi l’article à ce sujet).  Continuer à lire … « Le concept de l’atelier boutique, une solution pour revitaliser nos centres villes ? »

Quand le territoire devient un argument marketing !

Quels que soient les publics visés – touristes, consommateurs, entrepreneurs, résidents – la notion de territorialité peut être éminemment porteuse de sens. Pour des questions d’attractivité ou de compétitivité, il est tentant de faire du territoire une marque, mais marquer le territoire suffit-il pour convaincre ?

Quels que soient les publics visés – touristes, consommateurs, entrepreneurs, résidents – la notion de territorialité peut être éminemment porteuse de sens. Pour des questions d’attractivité ou de compétitivité, il est tentant de faire du territoire une marque, mais marquer le territoire suffit-il pour convaincre ? Continuer à lire … « Quand le territoire devient un argument marketing ! »